mardi 22 août 2017

Le petit Nicolas, de Jean-Jacques Sempé et René Goscinny

Auteur.rice.s : René Goscinny
Illustrateur.rice.s : Jean-Jacques Sempé
Editeur.rice : Folio
Collection : Junior
Pages : 168
Date de parution : 2007
Genre : Jeunesse

Synopsis : A priori, le petit Nicolas est un enfant comme les autres. Pourtant, le récit de ses aventures n'en finit pas de surprendre par le nombre de bêtises que lui et sa petite bande de copains déclenchent en permanence ! Et il faut être drôlement patient et avoir beaucoup de mérite, comme sa maîtresse ou ses parents, pour vivre avec un pareil petit diable !
Aucun adulte ne semble pouvoir résister à Nicolas et ses copains, Agnan le chouchou, ou Eudes le costaud, ni le photographe de l'école, ni l'inspecteur en personne, ni même le directeur ou le pauvre surveillant, M. Bouillon. Bref, le petit Nicolas et toute sa bande sèment un joyeux désordre et une belle zizanie partout où ils passent.

Mon avis : Les aventures du petit Nicolas ont un peu bercé mon enfance, et j'en ai toujours gardé un très bon souvenir, c'est pourquoi j'ai eu envie de les relire.

lundi 21 août 2017

Le caveau de famille, de Katarina Mazetti


Auteur·trice·s : Katarina Mazetti
Traducteur·trice·s : Lena Grumbach
Éditeur·trice : Actes Sud
Collection : Babel
Pages : 260
Date de parution : 2012
Genre : Contemporain

Synopsis : Elle c'est Désirée, la bibliothécaire, et lui c'est Benny, le paysan. Elle dévore les livres comme les produits bio, lui élève des vaches et n’imagine pas qu’on puisse lire « de son plein gré ». Pourtant, ils s'accordent trois essais pour avoir un enfant ensemble. Si cela ne donne rien, c'est terminé pour toujours. Et si ça marche…

Comme le disait un critique littéraire suédois : "Le quotidien tue l'amour, la vie de famille l'enterre." C'est gai. Bienvenue dans le caveau de famille !

Mon avis : Après avoir rencontré Désirée et Benny dans Le mec de la tombe d'à côté, j'ai eu l'occasion de les retrouver dans la suite de cette duologie. Tout les oppose : Benny est un exploitant agricole, éleveur de vaches, et Désirée est bibliothécaire, le nez toujours dans ses livres... Cette dernière souhaitant avoir un enfant, ils ont décidé de s'accorder trois essais. Si Désirée ne tombe pas enceinte, leur histoire est terminée.  

J'avais été contente de rencontrer les personnages dans le précédent roman, je les trouvais attachants et j'avais envie de connaître le dénouement. Ici, j'ai été contente de les retrouver, bien que très différents d'avant, avec leur nouvelle façon de vivre... 

Pourtant, j'ai été pas mal agacée par Benny et par certaines de ses réflexions ou de ses actions, que je trouvais terriblement sexistes. Malgré cela, j'ai bien aimé la relation qu'il avait avec Désirée et j'ai trouvé certains passages amusants. 

Le style d'écriture de Katarina Mazetti est plaisant, j'ai passé un bon moment, même si je trouve cette suite moins sympathique que le premier tome. 

13/20

Le Silence des Agneaux, de Thomas Harris


Auteur·trice·s : Thomas Harris
Traducteur·trice·s : Monique Lebailly
Éditeur·trice : Albin Michel
Pages : 338
Date de parution : 1990
Genre : Thriller, horreur

Synopsis : Le FBI est mis en échec par un psychopathe qui accumule les meurtres dans le seul but de récupérer leur peau. Lorsqu'il enlève la fille d'un sénateur, les fédéraux confient à la jeune Clarice Starling, encore élève stagiaire, l'inquiétante mission d'interroger le Dr Hannibal Lecter, emprisonné à vie pour meurtres et cannibalisme. L'ancien psychiatre, grâce à ses connaissances sur la psychologie des déviants criminels, reste la seule personne à pouvoir mettre le FBI sur la piste du tueur. Lecter accepte de communiquer avec Clarice mais à la condition qu'elle dévoile ses peurs, ses souvenirs d'enfance. En échange, il va peut-être l'aider à retrouver le tueur...

Mon avis : J'avais lu le premier tome, Le dragon rouge, sans grande conviction au final, parce que j'avais été plutôt déçue de cette rencontre avec l'univers d'Hannibal Lecter. Cette fois, le personnage est vraiment présent, ce qui a rendu ma lecture plus satisfaisante. 

Nous allons suivre Clarice Starling, une élève stagiaire, qui a pour mission d'interroger le Dr Hannibal Lecter, qui est en prison à perpétuité pour avoir commis des meurtres et des actes de cannibalisme. L'homme, qui était psychiatre, peut en effet être un allié précieux pour comprendre la psychologie du nouveau tueur en série appelé Buffalo Bill, qui récupère les peaux de ses victimes. Ce dernier a enlevé Catherine Martin, la fille d'un sénateur. 

Avec Thomas Harris, nous plongeons dans l'horreur la plus totale, à la rencontre du cannibale, et à celle de Buffalo Bill qui semble être intéressé uniquement par les peaux de ses victimes, toutes des femmes plus ou moins rondes. 

J'étais fascinée par ses deux tueurs et par les échanges entre Clarice et le docteur, qui acceptait de livrer des informations seulement si la jeune femme lui dévoilait ses peurs et ses souvenirs... 

Grâce à cette fin qui nous laisse un peu... sur notre faim, j'ai très envie de lire la suite, ce que j'espère faire prochainement. 

15/20