vendredi 20 avril 2018

Titeuf, tome 14 : Bienvenue en adolescence !, de Zep


Illustrateur.trice.s : Zep
Scénariste.s : Zep
Éditeur.trice : Glénat
Collection : Tchô ! La collec...
Pages : 48
Date de parution : 27 août 2015
Genre.s : Bande-dessinée, jeunesse, humoristique

Synopsis : La vie de Titeuf est bien bousculée ! Lui qui avait jusqu'ici l'habitude de se prendre des baffes avec les filles doit maintenant choisir entre deux prétendantes : Nadia ou Ramatou. Une situation à s'arracher les cheveux ! À moins que... et s'il avait 2 amoureuses à mi-temps, comme fait le papa de François avec ses 2 emplois ? Mais il n'y a que les gamins pour penser à ce genre de solutions. Il est temps de grandir un peu, de passer à l'étape supérieure... l'adolescence : ce moment bizarre où l'on commence à embrasser les filles sur la bouche. Il paraît même qu'on a le corps qui se transforme... un peu comme Hulk, quoi ! Sauf que devenir ado, ça ne se commande pas. Un beau jour, ça vous tombe dessus, comme ça, sur le coin de la mèche ! Il doit quand même bien y avoir un moyen d'accélérer les choses, non ? Il n'existe pas des pilules pour ça ?...
Le gamin le plus célèbre de la bande dessinée est de retour ! Dans cette histoire longue, Titeuf traverse une succession de situations à la fois drôles et criantes de vérité sur les questionnements liés à l'enfance et au fait de grandir.

Mon avis : Même après une dizaine d'années (ahem...), c'est toujours un plaisir de se replonger dans les aventures du petit blondinet à la longue mèche. La couverture et le titre m'ont tout d'abord surprise, mais les explications viennent vite... Pour plaire à Ramatou, Titeuf a envie de devenir un adolescent. En effet, il a trop d'amoureuses, il veut faire un mi-temps comme le papa de François avec ses deux emplois. 

Nous voyons le personnage de Titeuf évoluer. Il fait toujours des remarques un peu stupides, ce qui rend la chose très drôle, mais il essaie de comprendre le monde des adultes... ou plutôt celui des ados. La description qui est faite de ces derniers est d'ailleurs peu flatteuse, mais c'est si caricatural qu'on sent bien que le trait est poussé. 

J'ai apprécié que l'histoire se fasse en continu, et que ce ne soit pas uniquement composé de planches qui n'ont pas forcément de lien les unes entre les autres. Ce que j'ai trouvé dommage en revanche, c'est que les personnages évoluent assez peu, mis à part la relation entre Nadia et Titeuf. 

Un tome sympathique qui m'a amusée, j'étais contente de retrouver cet univers.

15/20

mardi 17 avril 2018

Amazing Spider-Man Vocation, de Joe Michael Straczynski et John Romita Jr


Illustrateur.trice.s : John Romita Jr
Scénariste.s : Joe Michael Straczynski
Coloriste.s : Dan Kemp et Avalon Studios
Traducteur.trice.s : Sophie Watine-Vievard
Éditeur.trice : Hachette
Collection : Marvel
Pages : 138
Date de parution : 27 février 2014
Genre.s : Comics, science-fiction

Synopsis : Au cours de sa vie, Peter Parker s'est souvent senti seul. Le secret des pouvoirs de Spider-Man est lourd à porter, d'autant que ses tentations d'en tirer profit ont abouti au meurtre de son oncle Ben, aggravant son isolement et son sentiment de culpabilité. Mais voilà qu'un personnage mystérieux apparaît, avec des pouvoirs semblables à ceux de Peter. Qui est cet homme ? Et quelle est cette terrible menace qui arrive en Amérique, à la recherche de Spider-Man ?

Mon avis : Grande amatrice des films Spiderman avec Tobey Maguire, j'avais bien envie de découvrir les comics un jour, et j'ai enfin décidé de sortir celui-ci qui traînait dans ma pile à lire depuis quelques années. 

Nous retrouvons donc Pete Parker qui a été quitté par Mary-Jane, et qui découvre être poursuivi par Morlun, une sorte de vampire qui se nourrit des pouvoirs des super-héros. Peter est contacté par Ezechiel, un homme qui semble en savoir beaucoup sur lui et dont les pouvoirs sont semblables aux siens, qui l'informe du danger qui le menace. 

Ce que j'ai trouvé chouette, c'est qu'il était possible de comprendre l'histoire rien qu'avec les informations données ici (sur les origines des pouvoirs de Spider-Man et ce qu'il en faisait, notamment), et qu'il n'y a donc pas besoin de lire tous les comics pour suivre. Nous faisons donc la rencontre d'un des ennemis les plus dangereux que Spider-Man va devoir affronter, dans un combat épique. 

Il y a beaucoup d'action, je ne me suis pas ennuyée à un seul moment dans ma lecture. J'aurais aimé en apprendre plus sur Ezechiel, qui est très mystérieux, et j'ai bien aimé l'intégration d'un tel protagoniste dans l'histoire. Quant à Morlun, je m'arrachais les cheveux en me demandant comment Peter allait s'en sortir. 

Certains moments sont amusants, d'autres stressants, et j'ai trouvé le tout plutôt bien réussi. Les illustrations me rappellent vraiment l'univers Marvel (que je connais très peu), et il y avait tellement d'action que je ne savais pas quelles images regarder, par moment. 

Une lecture sympathique d'un super-héros que j'aime beaucoup.

14/20

jeudi 12 avril 2018

Bloody Harry, d'Alexandre Arlène


Illustrateur.trice.s : Alexandre Arlène
Scénariste.s : Alexandre Arlène
Éditeur.trice : Jungle !
Pages : 120
Date de parution : 5 octobre 2016
Genre.s : Bande-dessinée, humoristique

Synopsis : La prophétie raconte que cette BD est la plus drôle du monde des sorciers et que chaque page a été enchantée pour vous faire mourir de rire ! C’est un artefact bien trop dangereux… mieux vaut ne pas l’ouvrir !!

Mon avis : Je connaissais déjà le travail d'Alexandre Arlène via son blog, et j'ai décidé de me procurer ces ouvrages parce que ça me plaisait beaucoup. Bloody Harry, ce sont donc des mini-bandes-dessinées humoristiques, qui parodient l'univers créé par J.K. Rowling.

Dans ce premier tome, nous nous concentrons plutôt sur les deux premiers Harry Potter, avec des vignettes amusantes qui mettent en scène les personnages et lieux. À côté de ça, nous avons aussi une idée parodique de ce que peut être le quotidien des sorcier.ère.s. 

L'humour est parfois un peu gras (il y a des blagues sur la sexualité, notamment, et l'humour un peu potache n'est pas forcément celui qui m'amuse le plus mais ça passait), mais aussi noir, et parfois simplement bon enfant. Il y en a pour tous les goûts, si bien que certaines planches me faisaient éclater de rire, quand d'autres me laissaient pratiquement de marbre. Ceci dit, les situations sont cocasses et j'ai souri pendant toute ma lecture. 

En tant que fan absolue d'Harry Potter, je suis ravie de pouvoir trouver un livre qui parodie cet univers, et qui me plaise. C'était amusant et sympathique à lire. Les illustrations sont assez simples mais néanmoins assez réussies puisque j'ai pu reconnaître sans problème chacun des personnages. 

J'ai passé un bon moment de lecture, c'était rafraichissant, et j'ai apprécié les clins d'oeil à Retour vers le Futur, Alice au pays des merveilles, etc.

15/20